Alex, Pierre Lemaitre

Publié le par *.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.*

 

 

alex-pierrelemaitreUne jolie trentenaire, Alex, essaye une perruque dans un magasin. Dans la rue, elle aperçoit un homme qu'elle a déjà vu dans le métro le même jour. Le soir même, après avoir dîné seule dans un restaurant, elle se fait brutalement enlever par cet individu. Le début de l'enfer pour Alex  et le début d'une enquête pour le commissaire Camille Verhoeven, qui n’a pour débuter son enquête que de bien maigres éléments : un témoin qui a vu de loin une camionnette blanche et une victime dont on ne sait absolument rien.

 

 

 

A partir de là, Pierre Lemaitre nous promène dans un thriller redoutable. Trois actes, trois paliers qui mènent le lecteur de surprises en surprises, vers un dénouement difficile à anticiper. On va de surprise en rebondissement, la tension et le suspense vont crescendo.

Captivé le lecteur suit le chemin tracé à l'avance par l'auteur, certain d'aboutir à une solution puis repart dans une autre direction, rebondissement savamment dosé et préparé. Ballotté entre sa conception du bien et du mal, du bourreau et de la victime, il vit avec intensité ce roman noir, où personne n'est innocent.

 

Deux voix racontent ce roman. Alex d'un coté, déroutante victime, forte, fragile, ambiguë et Camille de l'autre, le flic, hargneux, acharné, revêche et pourtant émouvant de détresse.

 

Dans la première partie, le lecteur se croit embarqué dans une course à la montre face à un psychopathe pour sauver une pauvre jeune fille séquestrée. Mais surprise, la jeune fille n’est pas si sans défense que ça et arrive à s'échapper, et une deuxième partie  s'engage, où la question n'est plus qui est le psychopathe mais qui est la victime. Les codes du polar sont renversés. Là, on pourrait croire qu'il s'agit de la dernière lancée mais non ! Il y aura une troisième partie, celle de la quête de la vérité et du dénouement. Quant à Alex, son ambivalence met mal à l'aise. Elle remet régulièrement en question le transfert ou même la compassion que chaque lecteur tend à ressentir pour le personnage principal

Il est difficile dans ce type roman d'échapper aux baisses de rythme, ici pourtant pas de place pour l'ennui : dès qu'une certitude semble émerger, elle est finalement remise en cause. L'auteur émaille son récit de « petits cailloux » qui permettent au lecteur de voir apparaître plus d'une vérité. 

 

Mais, j'ai quelques petits bémols. La première partie traîne un peu en longueur, avec une écriture manquant de profondeur. Faire jaillir une telle violence d'une façon aussi cru m'a paru injustifié comme si j'étais en face d' « actes gratuits » sans but, ni fondements. C’est à ce moment que j’ai eu l’impression de subir, plutôt que de participer à l’histoire. Et puis je n’ai pas tellement adhéré à l’écriture du livre,  un peu sèche, un peu télégraphique quelquefois, qui manque de fluidité.

Mais se ne sont que de tous petits bémols. L’intrigue est extrêmement bien ficelée, l'auteur brouille les pistes avec maestria : qui est la victime, qui est le bourreau ? Et si la victime était le bourreau..? À moins que le bourreau ne soit la proie..? Il nous emmène jusque dans les ténèbres les plus profondes de l'âme humaine, là où les bourreaux se confondent avec les victimes où le bien et le mal ne se distinguent plus.

 

C’est un livre qu’on a du mal à lâcher, parce ce qu’on veut absolument connaître le dénouement.

C’est un « page turner » ! (clin d’œil à Richard, Pichenette et Pyrausta) 


Publié dans Un peu de lecture...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

vivi 16/03/2011 19:06



J'aime beaucoup les romans policiers. Le suspense semble être de mise dans ce livre...



*.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.* 18/03/2011 09:00



Oh oui, il est fort pour ça Lemaitre !



•-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-• 972 16/03/2011 14:30



Je te souhaite un doux mercredi


bisosu 


 


♥•.¸¸.•♥ •Ś.Ő.Ń.Ŷ.Á•♥•.¸¸.•♥•.¸



pyrausta 16/03/2011 11:00



si tu veux j'ai fait la critique de robe de marie aussi sur mon blog.Cadres noirs pas faite mais lu(et c'est comme ça que je me rends compte que j'ai pas mal de
P Lemaitre à mon actif) et c'est vraiment très bien!


je viens de te repondre...



pichenette 16/03/2011 09:20



J'ai lu robe de marié, de Lemaître. Non, je n'ai pas fait de faute, marié sans "e"! Je retrouve son style dans ce que tu décris: superbe empêcheurededormir!



*.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.* 18/03/2011 08:58



Je lirai sans doute un autre Lemaitre, on verra si c'est aussi un dévorepages !



antilles 16/03/2011 01:43



je passe te souhaiter, un bon mercredi, kiss.



*.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.* 16/03/2011 09:15



Merci, il va être pluvieux malheureusement !


Bisous je viens te rendre visite dès que je peux