La grenade

Publié le par *.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.*

 

grenade9Voilà un fruit qui est présent dans toutes les civilisations : la grenade, ou pomme grenade, comme on l’appelle parfois.

Beaucoup de peuples ont vu en elle un symbole d’amour, de fertilité et de prospérité.

 

Originaire de la Perse, elle poussait dans les jardins suspendus de Babylone et figure sur les bas-reliefs égyptiens. Cultivée depuis au moins 5000 ans, elle était appréciée des nomades car, protégée du dessèchement par sa peau épaisse et coriace, les caravanes pouvaient la transporter sur de longues distances, car son jus restait désaltérant et nourricier.

 

Selon la mythologie grecque, le premier grenadier est censé avoir été planté par Aphrodite, la déesse grecque de l’amour et de la beauté, et la première grenade serait née d'une goutte du sang de Dyonisos qui lui donna sa couleur rouge.   

Les anciens Egyptiens en faisaient un vin léger, Hippocrate en recommandait le jus contre la fièvre et comme fortifiant contre la maladie. Le Prophète Mahomet pensait que la grenade chassait l’envie et la haine, à Java elle est associée à certains rites accompagnant la grossesse. Shakespeare, lui, abrite Roméo sous le feuillage d’un grenadier pour chanter sa sérénade à Juliette, et en Chine la coutume veut qu’on offre une grenade aux nouveaux époux en guise de promesse de nombreuse descendance. La ville de Grenade, en Espagne, lui doit son nom. Et il semblerait que la grenade soit le fruit défendu dont il est question dans la Bible.

  Rom-Villa-LiviaFresque romaine représentant des grenadiers- Villa Livia - Rome


Pourquoi ce fruit a-t-il une telle importance ? Parce que ce fruit généreux,

de couleur rouge et aux grains nombreux, eux-mêmes couleur de rubis, est lié au sang, à la vie et à la fécondité.

 

 

L’Orient

Une légende anatolienne raconte la naissance du grenadier à partir du cadavre d’une jeune fille vierge qui s’était suicidée pour mettre un terme au désir incestueux de son père. Châtié par les dieux, le père fut changé en épervier, et la jeune fille ressuscita en grenadier. On dit que c’est la raison pour laquelle les éperviers ne se posent jamais sur cet arbre.

 

La grenade était aussi un fruit sacré pour les Assyriens. La déesse de l’Amour, Ishtar, est parfois représentée avec une grenade à la main. Le fruit était censé attirer le regard des hommes sur les jeunes filles qui en consommaient le jus en invoquant la déesse. La grenade symbolise la force sexuelle, mais aussi la résurrection.

 

En Perse, la grenade possède des pouvoirs quasi magiques. Au VIIe siècle avant notre ère, les Mèdes et les Perses défilaient devant leur roi avec dans les mains, des bourgeons, des fleurs et des fruits de grenadier. La grenade était censée rendre les soldats invincibles sur les champs de bataille.

 

 

La Mythologie grecque

Il n’y manque pas de références à la grenade, comme je l’ai déjà évoqué plus haut. Mais la représentation le plus caractéristique de ce mythe de la grenade est symbolisée par Perséphone, fille de Zeus et de Déméter, déesse des moissons et des cultures.

heintzlevieuxproserpine1Hadès, Dieu des Enfers et frère de Zeus, s’éprend de Perséphone. Il demande la permission de l’épouser. Zeus, sachant que son épouse refuserait que leur fille soit enfermée au Tartare (les Enfers), mais ne voulant pas quand même offenser son frère, lui répond diplomatiquement qu’il ne peut ni consentir, ni refuser.

  

L'enlèvement de Persephone-Joseph Heinz-             

XVIe siècle-Musée de Dresde, Allemagne

Prenant cela pour un consentement voilé, Hadès enlève Perséphone pour l’amener dans son royaume des Ombres et l'épouser.

                                                             

Déméter est désespérée et durant neuf jours et neuf nuits elle parcourt les horizons à la recherche de sa fille. Elle finit par apprendre par Hélios, le soleil qui voit tout, que sa fille « est aux enfers » 

Furieuse et accablée de chagrin, elle continue à errer sur la terre, empêchant les arbres de porter des fruits et les herbes de pousser, jurant qu’il en serait ainsi tant que sa fille ne lui serait pas rendue.

Zeus envoie alors aux Enfers son messager Hermès avec la charge de ramener Perséphone à la lumière du jour. Hadès, contraint de dissimuler son dépit (on ne s’oppose pas à Zeus !) accepte de la libérer, à condition qu’elle n’ai goûté ni nourriture ni boisson, condition persephoneimpérative pour revenir du séjour des Morts. Mais au moment où elle se met en route, un des jardiniers d'Hadès témoigne qu'il a vu Perséphone cueillir une grenade et en manger sept grains, ce qui la lie à tout jamais à son époux.

Hermès ramène quand même Perséphone à la surface.

Déméter, heureuse, embrasse Perséphone, mais en entendant l'affaire de la grenade elle devient plus triste que jamais et dit une fois encore: " Je ne remonterai pas dans l'Olympe et je ne retirerai pas ma malédiction concernant la terre." Zeus demande alors à Rhéa, mère des Dieux, de discuter avec Déméter et l'on parvint enfin à un compromis : Perséphone passerait trois mois de l'année en compagnie d'Hadès, et serait reine du Tartare, et les neuf autres mois avec Déméter sur terre. Celle-ci décide alors de suspendre sa malédiction, mais uniquement pour la période où sa fille serait avec elle.

Ainsi commence le cycle des saisons : lorsque Perséphone est avec son époux, c’est l’hiver, la végétation s’endort, lorsqu’elle revient auprès de sa mère, c’est le printemps, la végétation se réveille et est productive.

 persephone-.jpg

Persephone - peinture Dante Gabriel Rossetti - 1874

  

 

Judaïsme

La grenade est, avec la datte et l’olivier, le fruit le plus cité dans la Bible. Les prêtres hébreux portaient sur leur robe, l’éphod, une bande décorée de grenades tout autour du vêtement. Au Temple de Jérusalem, on ne comptait pas moins de 400 grenades sur les chapiteaux des deux colonnes d’airain. Les rabbins attribuèrent à la grenade le nombre de 613 graines qui est le nombre des injonctions que Dieu transmit à Moïse et qui constituent les termes de l’Alliance entre Lui et son peuple.

 

Christianisme

La symbolique chrétienne interprète les grains serrés et unis sous une même écorce comme le Corps du Christ, c'est-à-dire l’Eglise, l’union des fidèles soudés par une même foi. A partir de la Renaissance, dans le domaine artistique, la grenade est associée à la Vierge et à l’enfant Jésus. On compte ainsi de nombreuses Vierges dites « à la grenade ».

La grenade éclatée  avec ses grains répandus est l’allégorie de la charité et des dons de l’amour généreux.

madone-a-la-grenade-boticelli

Madone à la grenade (détail) par Botticelli, 1478, fresque, Galerie des Offices, Florence (Italie).

 

Islam

Le Maghreb a conservé de  nombreux rites se rattachant à la grenade qui symbolise abondance, prospérité et fécondité . Chez les Berbères, le fruit est présent au moment des labours et dans toutes les étapes importantes de la vie d’une femme (mariage, naissance). Pour le Prophète, la grenade est le fruit de l’arbre du Paradis. Pour les Chiites, le jus de grenade symbolise les larmes de Fatima, la fille du Prophète, qu’elle versa à la mort de son fils Hussein, et les grains du fruit sont les larmes du Prophète lui-même. D’un point de vue soufi, la grenade symbolise le « jardin de l’Essence ». Elle est une métaphore de l’intégration de la multiplicité dans l’unité.

 

Bouddhisme

La grenade est, avec la pêche et le citron, un des trois fruits bénis du Bouddhisme. Elle fut perçue par Bouddha comme le don le plus précieux lorsqu’une vieille femme très pauvre lui en offrit une.

Offerte par Bouddha à  Hariti, mangeuse de tendre chair fraîche, la grenade devint un substitut efficace car la démone ne dévora plus jamais d’enfant.

 

Grenade.jpg 

 

 

Aujourd’hui, la grenade a toujours une forte symbolique en Grèce  et dans les rites chrétiens orthodoxes, elle est employée en cuisine au Mexique, en Turquie, en Grèce, en Inde, au Pakistan. Le jus de grenade est très répandu aux Etats-Unis et au Canada, et que dire du fameux sirop de grenadine, qui colore si bien nos verres et nos cocktails ? À cette popularité culinaire s’ajoute l’intérêt qu’elle suscite chez les chercheurs, qui se penchent sur ses propriétés antioxydantes et sur le rôle qu’elle pourrait jouer dans la prévention de diverses maladies.

 

 

La grenade, un fruit  que j’adore et qui me rappelle mon enfance.

Publié dans Symboles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Renaud Richet 18/08/2011 18:22



Félicitation pour cet article !!! J'ai rarement lu un article aussi complet au sujet de la grenade et son histoire. Les multiples propriétés de la grenade fascinent les Hommes depuis longtemps.


On la consomme aujourd'hui souvent plus pour ses vertus sur la santé que pour son goût et sa texture très spécifique dans la bouche, c'est dommage. Pour ceux qui ont mangé de la grenade ceuillie
directement sur l'arbre étant plus jeune, je vous recommande vivement d'essayer le jus de grenade Elite Naturel, c'est un jus où l'on retrouve toutes les saveurs du
fruit frais.


N'hésitez pas à me contacter si vous ne savez pas où acheter du jus de grenade. ;)


Sinon, j'ai lu sur internet que la grenade étant présente dans les coutumes de beaucoup de pays, et notamment au moment des noces. Je n'en sais pas plus, mais ça prouve bien que l'hsitoire de ce
fruit l'a parfaitement intégré à celle des Hommes.



*.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.* 18/08/2011 19:25



Merci Renaud, j'ai beaucoup aimé faire cet article, même si ça m'a pris pas mal de temps pour faire toutes les recherches. Pour moi c'est dégustation du fruit, avec sa texture si particulière, le
jus ne fait pas du tout le même effet. J'aime sentir les graines craquer sous les dents. . Mais c'est vrai que je suis habituée à la manger comme ça depuis mon enfance. Merci pour votre passage.



vivi 16/03/2011 19:04



Je crois que je n'ai jamais mangé de ça !



*.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.* 18/03/2011 08:59



A essayer si tu en as l'occasion, les graines qui craquent sous la dent en libérant leur jus... mmmm



mourey françoise 14/03/2011 19:57



 Bonsoir jolie fleur!!!


Et bien dis moi...quelle aventure cette grenade!!! une chose est sûre elle inspire beaucoup de monde..., et moi je la trouve pleines de surprises, et la
découvrir est un vrai bonheur!


Ses petits grains rouges sont un régal pour les yeux , et pour le palais.


Merci pour la découverte de son histoire.


JE te souhaite une bonne soirée.


PLeins de bisous.



*.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.* 15/03/2011 10:08



Mission accomplie ! Tu as aimé ! Quand je fais ce genre d'article, j'ai toujours un peu peur de lasser, parce que j'y mets plein de détails, même si j'essaie de ne pas trop en faire. Mais là je
suis rassurée !


Bisous bonne journée



cathy 14/03/2011 13:22



oui j'imagine tu as raison ! on ne peut plus savoir après si c'est vrai ou pas avec tout ce qu'on peut lire qqfois ! c'est un sujet qui plait aussi ... alors forcèment !! bisous bisous



*.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.* 15/03/2011 10:09



Quand j'arrive à vérifier les infos, je les mets sans problèmes, parce que je n'ai pas envie de raconter des bétises, mais là c'est vraiment trop compliqué, j'abandonne.


Bisous bisous



pyrausta 14/03/2011 09:07



je n'en ai helas pas mangé souvent mais j'ai encore le gout et la sensation des grains ..c'est une de mes petites madeleines...


bisous ma fleur



*.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.* 15/03/2011 10:20



Oui, mais au moins tu connais, c'est déjà bien.


Bisous mon papillon