Marseille : l'Estaque

Publié le par *.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.*

 

estaque-port.jpg   

L’Estaque fait parti des 111 quartiers de Marseille et est situé dans le 16e arrondissement, à l'extrémité nord-ouest de la ville, entre mer et colline.

C’était à l’origine un petit port de pêche, dont il tire son nom. Estaque vient du provençal "Estaco " qui veut dire l'attache, celle qui permet d'amarrer les bateaux à un pieu.

 

Vous avez peut-être déjà entendu les marseillais parler de l’Estaque-Gare et de l’Estaque-Corbieres.jpgPlage. Je ne sais pas d'où ça vient exactement, mais quand nous disons "je vais à l'Estaque", nous avons presque toujours droit à la réplique "Estaque-gare ou Estaque-plage ?" En tout cas, l’un évoque le quartier de la gare bien sûr, le second le port et le bord de mer, qui bénéficiait de grandes plages de sables, ce qui n’est plus le cas, les activités industrielles les ayant fait disparaître. Les plages que l’on trouve à l’Estaque aujourd’hui  ont été aménagées, se sont celles de Corbières. Ce sont les seules plages de toute la rade nord de Marseille.

 

Un peu d’histoire

Jusqu'au début du XIXe siècle le petit village de l'Estaque s'organise autour de son port et de la pêche. Puis l'essor industriel des tuileries des quartiers voisins entraînera la création d'une flottille d'une trentaine de tartanes (bateaux à voile de type méditerranéen servant à la pêche mais également au transport de tuiles et de malons,  entre L'Estaque et le Vieux-Port de Marseille) et l'implantation d'une population ouvrière de différentes nationalités.

Fin XIXe début XXe siècle,  l'Estaque se développe comme centre industriel (chimie, mines, réparation navale) et touristique avec l'ouverture de plusieurs usines et de six hôtels. La population passe de 287 habitants en 1872 à 13536 en 1931.

 

golf marseille estaque gesehe hiPourquoi l'Estaque est mondialement connu ? Et bien c'est l'oeuvre des artistes.  De 1860 à 1920, l'Estaque, grâce à sa légendaire lumière devient un lieu de séjour et une source d'inspiration pour de nombreux peintres (impressionnistes, fauves, cubistes) tels que Paul Cézanne, Georges Braque, Raoul Dufy ou Auguste Renoir. Ils y inventent la peinture moderne.

 

Le golfe de Marseille vu de l'Estaque - Paul Cézane

 

Musiciens et écrivains renommés tels que Camille Saint Saens et Emile Zola viennent aussi y chercher l'inspiration.

"Le pays est superbe. Des deux côtés du golfe, des bras de rochers s'avancent, tandis que des îles, au large, semblent barrer l'horizon; et la mer n'est plus qu'un vaste bassin, un lac d'un bleu intense par les beaux temps. Au pied des montagnes, au fond, Marseille étage ses maisons sur des collines basses ; quand l'air est limpide, on aperçoit, de l'Estaque, la jetée grise de la Joliette...puis derrière, la chapelle de Notre Dame de la Garde blanchit sur une hauteur, en plein ciel... Mais l'Estaque n'a pas seulement cette échappée vers la mer. Le village, adossé aux montagnes, est traversé par des routes qui vont se perdre au milieu d'un chaos de roches foudroyées. Le chemin de fer de Marseille à Lyon court parmi les grands blocs, traverse des ravins sur des ponts, s'enfonce brusquement sous le roc lui-même, et y reste pendant une lieue. Rien n'égale la majesté de ces gorges qui se creusent entre les collines, chemins étroits serpentant au fond d'un gouffre, flancs arides plantés de pins, dressant des murailles aux colorations de rouille et de sang...

(Extrait d'un texte de Zola: Naïs Micoulin, Contes et Nouvelles, bibliothèque de la Pleiade)

 l-Estaque-Georges-Braque-.jpg

L'Estaque - Georges Braque


La fin des tuileries, l'industrialisation de la pêche, le déclin de la réparation navale et de l'activité industrielle locale ont entraîné des pertes massives d'emplois pour les habitants.

 

Malgré tout l'Estaque demeure un quartier très populaire, riche de traditions, d'histoire et de culture.

baraque-a-chichis.pngLes Marseillais y viennent en famille ou entre amis, au bar pour un prendre un verre en terrasse, au restaurant (il y en a quelques-uns qui valent vraiment le déplacement), sur le quai du port. Et puis on y vient  pour déguster les panisses, (tranches de purée de pois-chiches frites), et les chichi-frégis, (sortes de beignets saupoudrés de sucre), que l'on achète dans les baraques à chichis. Toute une institution à Marseille ! C'est la ballade typique du dimanche.

 panisse.jpg

panisses

chichis-fregis.jpgchichis fregis


Toujours source d’inspiration, de nombreux peintres vivent et travaillent à l’Estaque. Une Association des Peintres de l’Estaque a été créée en 1988, vous pouvez aller visiter leur site ici.

Et n’oublions pas les touristes, qui viennent suivre « le chemin des peintres »…

 

 

Vous avez vu le film « Marius et Jeannette » de Robert Guédiguian ? Et bien il a été tourné à l’Estaque.

 

Marseille-L-Estaque.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

anita 22/08/2011 11:40



OUps!


http://www.newsofmarseille.com/news-of-marseille-en-balade-a-l-estaque/



*.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.* 22/08/2011 20:33



Il est vraiment bien ce petit reportage ! C'est mon artcile en vidéo, trop bien ! Merci pour ce lien. Tu es déjà venu visiter ?



anita 19/08/2011 17:19



Un très belle endroit en effet et de très bonnes choses à déguster. Voici un reportage pour y refaire une petit tour :



*.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.* 19/08/2011 19:36



Ben il est où le lien ?



¤¤¤^^ANTILLES^^^¤¤¤ 16/05/2011 22:02



coucou fleur de soleil, miam,  passe un excellent lundi, kiss,***



Philippe D 12/05/2011 21:26



Si tu es toujours en train d'étudier, je te souhaite bon courage!



FAN 11/05/2011 17:21



 Kikou Odile, avec ce temps, les bloggeurs (ses) sont dehors!!! à la plage, au jardin (mon cas) et toi? toujours ton stage pas
facile??? J'espère que ton coup de mou est passé! COURAGE!!! Tu vas y arriver!!!! BISOUS FAN